On parle de nous… “Aide soignant : prendre soin des autres… et de soi”

Photo du centre LE CID – source : En Marche, 6 juillet 2017

On parle de nous…

Pour les aider à reprendre des études d’ “aide-soignant(e)” ou d’autres études du secteur paramédical, certaines femmes – demandeuses d’emploi- nous font confiance chaque année !

Découvrez ces formations à travers un article du “EN MARCHE, juillet 2017”:

https://www.enmarche.be/societe/travail/aide-soignant-prendre-soin-des-autres-et-de-soi.htm

par Mathieu Stassart –

Certains parcours de vie sont plus chaotiques que d’autres. Décrochage scolaire, chômage, problèmes de santé… Parfois, dans l’impasse, apparaissent des chemins de traverse. Les Centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP) s’adressent aux adultes peu diplômés et/ou chômeurs de longue durée. Ils leur permettent de se former en dehors du circuit scolaire habituel, notamment pour les métiers de l’aide et du soin. Ils réouvrent, pour les apprenants, le champ des possibles.


“Durant mes études de coiffure, ma mère est tombée gravement malade, explique Stéphanie, 22 ans. Elle est restée longtemps à l’hôpital et je me suis énormément occupée d’elle. Ça a agi sur moi comme un déclic. J’ai pris conscience de mon désir de devenir aide-soignante. J’ai terminé mes études de coiffure puis, en septembre dernier, j’ai commencé à suivre des études d’aide-soignante au Collège Saint-Louis de Waremme. Mais le système scolaire ne me convenait pas. Une amie m’a renseigné la ‘préparation’ paramédicale de l’ASBL Mode d’emploi. J’ai lâché l’école pour m’y inscrire.” 

L’ASBL Mode d’emploi propose une préparation aux formations qualifiantes du secteur paramédical. Protégés, ces métiers nécessitent d’obtenir un diplôme. La “préparation” a pour but d’augmenter les chances de réussite. Stéphanie semble y avoir trouvé une structure et un accompagnement taillés pour elle. “Au collège, j’étais tout le temps en échec. Je n’arrivais pas à faire quoique ce soit. Ici, je parviens à mieux comprendre des choses. La relation avec les formateurs est particulière. Ils vont plus loin que dans le système scolaire habituel. Ils nous accompagnent vraiment sur ce chemin”. Grâce aux partenariats noués entre l’ASBL Mode d’emploi et plusieurs écoles de promotion sociale, Stéphanie bénéficiera d’une priorité lors de l’inscription à une formation d’aide-soignante. À condition, bien sûr, d’avoir réussi les tests de fin de cette préparation. Avec, pour elle, une assurance retrouvée dans sa capacité à suivre des études.

Retrouver la confiance

Portée par Vie Féminine, l’ASBL Mode d’emploi dispose de sept centres en Wallonie. Leur accès est réservé aux femmes. Ces centres accueillent un public très varié : “Un public multiculturel et multigénérationnel, mais traversé par des problématiques communes, avec des fragilités d’ordre psychosocial”, exprime Sandrine De Ridder, coordinatrice régionale en Brabant wallon.

Via son offre de formations, l’ASBL Mode d’emploi travaille sur trois axes : la confiance en soi, les apprentissages qui manquent et l’aboutissement pratico-pratique…

Pour lire l’intégralité de l’article, dirigez-vous sur : https://www.enmarche.be/societe/travail/aide-soignant-prendre-soin-des-autres-et-de-soi.htm)

Retrouvez nos formations sur notre site : “se former chez nous”